Partagez | 
 

 Galerie de Cena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John Cena
« Rookie. »
avatar

Lutteur ou lutteuse : John Cena
Messages : 113
Date d'inscription : 16/01/2015

MessageSujet: Galerie de Cena   Jeu 5 Fév - 16:13

Assis dans sa loge, Roman Reigns était perclus de contractures tant et si bien que chaque geste lui causait d'atroces douleurs. Le jeune homme n'était pas douillet pour un sou et ne montrait absolument rien de la souffrance qu'il éprouvait: pourtant, il devait fournir des efforts considérables pour ne pas plier sous le poids de la peine qui envahissait toutes les parcelles de son corps. L'idée de se plaindre ne lui avait même pas effleuré l'esprit pour la simple et bonne raison qu'il avait pris l'habitude d'être meurtri par les sévices que lui faisaient subir ses adversaires. Il faut dire que depuis le début de sa carrière, Roman n'avait pas croisé que des tendres sur le ring et il savait pertinemment que le tabassage qu'il avait subi lors de son dernier combat serait loin d'être le dernier dont il serait victime. En somme, il n'en était pas à son coup d'essai et ne comptait plus les contusions qu'il avait collectionné depuis qu'il était devenu un lutteur accompli. Les plaies, les balafres, les bosses, les coupures, les écorchures ou bien encore les lésions faisaient partie intégrante de son quotidien et cela ne le dérangeait pas le moins du monde. Passer au dessus de cette souffrance physique ne lui posait donc pas le moindre soucis et d'une certaine manière, il était même heureux d'être endoloris de la tête aux pieds parce que c'est en se nourrissant de ces douleurs qu'il serait à même d'exercer sa vengeance sur ces rivaux. Les yeux rivés sur la télé de sa loge, Reigns avait écouté le Miz fanfaronner sur la victoire qu'il avait obtenu à ses dépends et n'avait pas pu s'empêcher de sourire en écoutant son discours: il était tellement prévisible que le jeune homme n'avait pas été surpris qu'il se prenne pour le roi du monde. Ce qui l'amusait le plus, c'est que son ennemi croyait dur comme fer qu'il avait gagné la guerre mais c'était mal le connaître de croire qu'il allait s'avouer vaincu: Roman n'avait jamais baissé pavillon et ce n'est pas aujourd'hui que cela allait commencer. Bien sûr, il était triste d'avoir perdu sa ceinture mais cette défaite ne l'avait pas abattu le moins du monde. A l'inverse, il était plus déterminé que jamais à prouver qu'il n'était jamais aussi fort que dans l'adversité. Déjà par le passé, l'autorité de la WWE avait tenté de briser ses rêves mais malgré tous leurs efforts, ils avaient dû s'avouer vaincus: tôt ou tard, la présidente de la WCF ainsi que ses sbires se rendraient compte qu'on ne s'attaquait pas impunément à Reigns sans en subir les conséquences.

Après avoir pris une profonde inspiration, Roman serra les poings en affichant un regard aussi sombre qu'effrayant. Finalement, il sortit de sa loge et respecta chacune de ses coutumes à la lettre tout en attendant avec une impatience difficilement contenue de pouvoir effectuer son entrée en scène.



Lorsque sa musique résonna dans l'arène, le public se leva comme un seul homme et lui fit une standing ovation. Les acclamations devinrent alors si bruyantes que Reigns en eut la chair de poule. Il faut dire que si de nombreux fans avaient été sceptiques en voyant Roman rejoindre The Apocalypse, tous les spectateurs avaient été profondément dégoûtes par la tournure du match et la manière avec laquelle il avait été déchu de son titre. Du coup, les spectateurs étaient de nouveau prêts à lui apporter un soutien sans faille et le jeune homme en était le premier touché. Après un instant d'hésitation, Reigns franchit enfin le rideau qui le séparait des tribunes et les applaudissements redoublèrent d'intensité. Restant immobile l'espace de quelques secondes, Roman profita de l'instant présent et promena son regard à travers toute l'arène: il se promettait que dans un avenir plus ou moins proche, il remporterait de nouveau cette ceinture pour se montrer digne des espoirs que cette foule si merveilleuse plaçait en lui. Descendant les marches à un rythme de sénateur, il salua quelques fans et après avoir enjambé la barrière de sécurité, il s'empara d'un micro qu'un technicien lui tendait et rejoignit The Miz et AJ sur le ring. Alors qu'à la suite des derniers événements, il aurait eu des raisons de réduire son ennemi en bouillie, un sourire se dessina sur ses lèvres. Il se permit même d'applaudir son rival avant de porter le micro à sa bouche.


- Bravo mon cher Mizou, toutes mes félicitations: encore une fois, tu as prouvé à tout le monde que tu étais de la trempe des lâches et que tu étais dans l'incapacité de remporter un titre de manière loyale. Tu confirmes donc ce que j'avais dit avant notre match: tu as beau avoir cette ceinture sur ton épaule, tu n'es qu'un champion en carton qui durant tout son règne aura besoin d'être protégé pour être à la hauteur des événements. Visiblement, tu aimes bien revenir sur ta carrière pour te couvrir de louanges et revenir sur ton beau parcours mais qui crois-tu impressionner en agissant de la sorte? Comparé à des lutteurs comme Orton, Triple H ou bien encore Cena, ton palmarès paraît bien minable et pourtant, tu sais quoi? Moins de 2 ans après que je sois arrivé à la WWE, j'étais déjà en mesure de battre ces trois légendes tout comme j'étais dans la course pour remporter le titre suprême de la fédération. Toi, que faisais-tu 2 ans après avoir débarqué à la compagnie? Ton seul fait d'arme était d'être champion par équipe avec John Morrison et si tu avais dû te frotter au gratin de la WWE à l'époque, tu te serais pris des branlées mémorables. Tu te vantes parce que tu étais considéré comme un tocard au tout début de ta carrière et que tu as réussi à renverser la vapeur? Quel exploit en effet. Moi, dès le premier soir où j'ai débarqué dans le roster principal de la fédération, j'ai crée une onde de choc si énorme au sein de la WWE qu'aussitôt, j'ai prouvé qu'il fallait me craindre et la suite n'a fait que confirmer que j'étais de la graine des champions. Alors tu vois mon cher Miz, tu auras beau déclarer sur tous les toits que tu es le meilleur, je serais toujours en mesure de m'appuyer sur des faits réels pour te prouver le contraire. Et par pitié, ne me sors pas que tu as gagné plus de ceintures que moi durant ta carrière pour tenter de démontrer que tu as plus de talent: dans la mesure où j'ai effectué mes débuts à la WWE il y a moins de 2 ans, ton argument ne tiendrait pas la route deux secondes et tu en as parfaitement conscience.

Roman se racla la gorge avant de reprendre la parole.

- Tu crois que parce que tu as remporté le titre, tu es parvenu à tes fins et donc que le plus dur est passé mais crois-moi, c'est tout le contraire. Aujourd'hui, tu as eu une cible dans le dos pour la simple et bonne raison que tu détiens une ceinture que tous les lutteurs convoitent et le conserver sera tout sauf une partie de plaisir. Tu imagines que tu m'as mis au trente-sixième dessous parce que tu m'as piqué le titre mais tu as faux sur toute la ligne. Contrairement à toi, je n'ai pas un ego surdimensionné qui m'aveugle et je sais que je n'ai pas à rougir de ma performance: tu as eu besoin de trois alliés ainsi que de l'aide de la présidente de la WCF pour me battre. Ta victoire est bidon et tu n'as aucun mérite: moi, j'avais eu la décence de me débrouiller seul comme un grand pour déposséder Jeff Hardy de son titre. Tu es une honte pour la compagnie mais bien évidemment comme celle-ci est dirigée par une jeune femme qui utilise des coups bas dès qu'on la contrarie, ce n'est finalement pas étonnant que le champion soit à son image: une enflure de la pire espèce qui vendrait père et mère pour obtenir ce qu'il désire. Je confirme, tu es une personne d'exception: tu es un opportuniste jusqu'au bout des ongles et c'est bien pour cela qu'aucune personne dans son public ne souhaite te ressembler. Tu n'es pas hué par ces fans parce qu'ils sont jaloux de ta réussite mais simplement parce que ta personnalité hautaine leur sort par les trous de nez: tu leur donnes la gerbe tellement tu es une personne détestable à souhait mais tu es trop imbus de ta propre personne pour voir la vérité en face. A propos, permets-moi de te corriger: tu as tort sur toute la ligne quand tu dis que je n'ai plus rien...

Reigns se rapprocha d'AJ et l'embrassa tendrement.

- J'ai toujours l'amour de ma petite amie et à côté de cela, une simple ceinture n'a aucune valeur à mes yeux: néanmoins, je comprends que cela puisse dépasser un homme aussi matérialiste que tu peux l'être. Chaque fois que tu montes sur ce ring, tu prends bien la peine d'insister sur le fait que je suis une personne sensible qui peut se montrer fragile. Qu'est-ce que cela t'apporte exactement? Pourquoi es-tu si obsédé par cet aspect de ma personnalité? Personnellement, je n'ai aucune honte d'affirmer devant des milliers de personnes que je possède un côté romantique qui adoucit mon caractère. Tu crois quoi? Que je suis vulnérable en tant que lutteur parce que je n'ai pas peur de montrer mes émotions? C'est d'un pathétisme sans nom. Je te mets au défi de prouver tes dires et de démontrer qu'au milieu de ce ring, il m'est déjà arrivé d'avoir de la compassion pour mes adversaires: cherche autant que tu veux et tu verras bien que lorsque je suis dans la peau d'un lutteur, je n'ai aucune pitié pour mes opposants. En réalité, je fais ce que toi, tu es incapable d'accomplir: terrasser mes rivaux sans utiliser la moindre combine. Je ne recule jamais devant aucun défi et quand un certain Orton tente de mettre un terme définitif à ma carrière en m'envoyant à l'hôpital ou lorsqu'un lutteur comme Nash me cherche des noises, je réplique sans hésitation. De ton côté, dès que tu es en difficulté, tu fuis le danger ou tu chouines pour être épargné et dès que tu en as l'occasion, tu triches pour gagner tes combats: belle preuve de courage. Quoi qu'il en soit, continue de chanter sans cesse le même refrain si tu as tellement envie de jouer les disques rayés: je n'ai pas peur d'assumer qui je suis car de nous deux, on sait tous qui est le véritable dégonflé.

Roman laissa la foule se manifester et une fois le calme revenu dans la salle, il poursuivit son speech.



- D'ailleurs, tu me fais bien rire quand tu te moques de la relation que je vis avec AJ ou lorsque tu affirmes que j'aurais dû jouer dans les feux de l'amour parce que c'est vraiment l'hôpital qui se fout de la charité. Tu es amoureux de Maryse et tu oses critiquer notre couple? Te rends-tu compte de la débilité de tes propos? Qu'essayes-tu de nous faire avaler? Que ce que tu vis avec ta chérie est différent de ce qu'on partage tous les deux? A qui veux-tu faire croire de telles salades? Que tu le veuilles ou non, tu es exactement comme tous les hommes amoureux quand ils sont auprès de leur petite amie: tu es mielleux au possible et tu serais assez faible pour céder au moindre de ses caprices pour la rendre heureuse alors arrête de vouloir jouer les machos de base car tu te couvres de ridicule mon cher Mizou. D'ailleurs, pour ta gouverne, j'éviterais de vouloir aborder un sujet épineux si j'étais à ta place car tu pourrais être victime d'un retour de bâton plus vite que tu ne le crois. Quand à The Apocalypse, c'est un clan dont je suis fier d'être membre et si je devais revenir en arrière, je signerais toujours des deux mains pour faire parti de ce groupe. Déverse tout ton venin sur notre équipe si cela te fait plaisir mais sache qu'on se fout royalement de ton opinion: nous sommes sûrs de notre force et c'est justement dans la difficulté que l'on démontrera à quel point nous sommes des battants et même si nous sommes seuls contre le reste du roster, nous ne rendrons jamais les armes quitte à mourir avec nos convictions. Tu penses que parce nous avons subi notre premier échec, nous sommes déjà de l'histoire ancienne? C'est mal nous connaître. Après tout, Rome ne s'est pas faite en un jour et c'est justement dans la durée que l'on souhaite s'installer au sommet de la WCF. Toi et toute ta clique, vous croyez que vous êtes invulnérables et que vous êtes les pièces maîtresses de cette fédération mais la seule et unique raison pour laquelle vous êtes sur le devant de la scène, c'est parce que vous êtes à l'image de Kelly Kelly: des gens corrompus qui n'ont aucune valeur morale. Vous êtes prêts à tout pour gagner quitte à vendre votre âme au diable: d'ailleurs, vous avez autant d'autonomie qu'une huître. C'est simple, vous souhaitez tellement plaire à votre chère présidente que vous seriez assez stupides pour vous jeter sous un bus si elle vous le demandait en y mettant les formes: vous ressemblez à un troupeau de moutons qui broute ce qu'on lui donne et qui obéit à son berger sans réfléchir. Personnellement, je préfère encore perdre que m'abaisser à un tel niveau de médiocrité.

Roman chercha un second souffle avant de repartir à la charge de plus belle.

- Tu oses prétendre que je n'ai aucun charisme? C'est sans nul doute la plus belle blague de l'année. Mon cher Mizou, quand tu abordes un sujet, essaye au moins de savoir de quoi tu parles avant de débiter des conneries aussi grosses que ton melon qui te fait office de tête. Comme je suis beau joueur, je vais te donner la définition précise du mot que tu viens d'employer. Charisme : Grand prestige, pouvoir de séduction, ascendance qu'une personne exerce sur un public. Tu crois vraiment que me surpasses dans ce domaine? Si c'est le cas, tu es encore plus à côté de tes pompes que je l'imaginais. Tu n'as aucune influence chez les gens: quand ils te voient sur le ring, ils prient juste pour que tu retournes dans les coulisses le plus rapidement possible. Et ce n'est pas parce que tu es invité sur beaucoup de plateaux de télévision que cela démontre quoi que ce soit: juste peut-être qu'il n'y a pas meilleur que toi quand il s'agit de jouer les lèche-culs de service. Moi, je n'ai même pas besoin d'ouvrir la bouche pour attirer l'attention des personnes qui m'entourent: rien qu'au travers de mon regard, je ne laisse personne indifférent. Et par pitié, arrête de parler comme si tu détenais la vérité absolue alors que tu es sans nul doute le plus gros baratineur que j'ai croisé dans toute ma vie. Tu traites mes alliées de perdants mais encore une fois, ce n'est que ton avis: or, tout le monde se fout de savoir comment tu les considères. Moi en revanche, je vais encore une fois m'appuyer sur des faits réels pour te prouver que tu te plantes: ta chère Maryse a remporté deux fois la ceinture des divas à la WWE alors qu'AJ peut se targuer d'avoir détenu cette ceinture à trois reprises tout en se permettant d'établir le record du règne le plus long. Pas mal pour une jeune femme que tu traites de looseuse, tu ne crois pas? Quand à Paige, elle a été la plus jeune championne de tous les temps et tu oserais faire croire à tous ces fans qu'elle n'a aucun talent? Mon pauvre ami, tu es une cause perdue. Et en ce qui concerne Jeff Hardy, je te conseille de jeter un coup d'oeil à son palmarès: cela devrait suffire à te rabattre le caquet.

Roman se tut l'espace de quelques secondes puis afficha un sourire narquois avant de poursuivre son discours.

- En parlant d'être au second plan, tu sais parfaitement de quoi tu parles quand tu abordes ce sujet, je me trompe? Tu vois de quoi je parle, non? Lorsque tu étais en équipe avec Damien Mizdow, qu'as-tu ressenti en te faisant piquer la vedette par un lutteur qui jouait juste les clowns de service? Ton ego surdimensionné a dû en prendre un coup. Chaque fois que tu avais un combat sur le ring, tout le monde se fichait royalement du match car les fans préféraient largement se concentrer sur les pitreries de ton partenaire: cela démontre à quel point tu es inintéressant à tout point de vue. Pauvre Mizou, tu es un raté doublé d'une raclure car non content de te faire passer pour ce que tu n'es pas, tu oses t'attaquer à mon couple en colportant de fausses rumeurs à mon sujet. Tu te prends pour qui? Un paparazzi? En tout cas, puisque tu as ouvert la brèche, allons-y gaiement histoire de rétablir certaines vérités: je n'ai parlé qu'une seule fois avec Sasha Banks et dans mes souvenirs, je ne me souviens pas lui avoir fait du rentre-dedans. Quand aux Bella Twins, nous avons souvent eu l'occasion de discuter ensemble et je ne m'en cache absolument pas dans la mesure où je n'ai rien à me reprocher: AJ est d'ailleurs au courant de cette situation et c'est un sujet sur lequel je n'ai jamais essayé de me défiler. Concernant ta chère Maryse, c'est marrant que tu abordes le sujet parce que si j'étais toi, je me ferais tout petit. Tu sais pourquoi? Crois le ou non mais celui de nous deux qui était le plus entreprenant avec l'autre lors de ce fameux dîner sur la plage, c'était elle et certainement pas moi. D'ailleurs, il suffisait de voir comment elle me dévorait du regard chaque fois que nos yeux se croisaient. Et puis, je me rappellerai toujours qu'elle m'avait avoué que sans ton retour, les choses auraient été différentes entre nous versant même quelques larmes avant de fuir ma compagnie. Étrange sachant que la seule chose que je lui avais proposé était de devenir ma manageuse? Donc plutôt que de remuer ciel et terre pour tenter de foutre la merde dans notre couple, je te conseillerais vivement de balayer devant ta porte.

Roman prit une nouvelle pause et se mit à rire avant de porter à nouveau le micro à sa bouche.


- Je n'en reviens pas que tu sois d'une telle hypocrisie: cela dépasse l'entendement. Tu critiques AJ à tout va en la rabaissant sans vergogne et seulement quelques minutes plus tard, tu changes ton fusil d'épaule et tu essayes de l'amadouer pour la ramener dans ton camp: tu ne manques vraiment pas d'air. Pendant que tu y es, tu ne voudrais pas non plus qu'elle te baise les pieds ou qu'elle te cire les pompes? Désolé de te décevoir mais c'est peine perdue: toutes tes manœuvres demeureront vaines car Aj et moi, c'est pour la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Rollins • Echo.
« Main-Eventer. »
avatar

Lutteur ou lutteuse : Seth Rollins.
Messages : 880
Date d'inscription : 13/11/2014

MessageSujet: Re: Galerie de Cena   Ven 6 Fév - 5:48

*-*
Ton speech est super pour ne pas dire parfait, tu as vraiment un sacré niveau ! Les fautes sont rares, les arguments sont présents, qu'est-ce qu'il y a à redire ?
Juste en lisant celui que tu as écrit pour l'IBR, ça donnait envie mais là.. J'ai hâte de lire d'autres de tes productions !
Revenir en haut Aller en bas
John Cena
« Rookie. »
avatar

Lutteur ou lutteuse : John Cena
Messages : 113
Date d'inscription : 16/01/2015

MessageSujet: Re: Galerie de Cena   Ven 6 Fév - 15:34

Merci beaucoup, ça fait vraiment chaud au cœur.
Revenir en haut Aller en bas
John Cena
« Rookie. »
avatar

Lutteur ou lutteuse : John Cena
Messages : 113
Date d'inscription : 16/01/2015

MessageSujet: Re: Galerie de Cena   Jeu 12 Fév - 17:45



Jeudi 18 décembre: villa du chien fou (J-3 avant Unstoppable)


Faire dans l'excès était la marque de fabrique de Dean Ambrose et lorsqu'il organisait une fête, le jeune homme avait donc la fâcheuse tendance à franchir la ligne blanche. L'ancien membre du Shield n'était pas du genre à demeurer dans les limites du raisonnable et se foutait royalement que sa demeure se retrouve sans dessus dessous tant qu'il y trouvait son compte. Ce n'est pas pour rien qu'il aimait à dire qu'il était anticonformiste jusqu'au bout des ongles: rebelle dans l'âme, Ambrose cherchait toujours un moyen de contourner les règles établies et prenait souvent un malin plaisir à se mettre l'autorité à dos dès qu'il en avait l'occasion. C'était sa manière à lui de montrer qu'il ne faisait jamais dans la demi-mesure et qu'il était un électron libre qui voguait à sa guise en dehors du système établi. Se considérant comme un loup solitaire, Dean se délectait de l'existence qu'il menait: être un célibataire endurci lui permettait de jouir d'une liberté totale et cela n'avait pas de prix à ses yeux. Estimant qu'il n'avait donc aucun compte à rendre à personne, le chien fou s'était permis de transformer sa villa en un lieu de débauche sans s'imposer la moindre retenue et comme souvent, c'est le voisinage qui avait fait les frais de sa personnalité pour le moins originale. Bien évidemment, la police avait bien tenté d'intervenir pour stopper cette fête mais comme toujours, Ambrose avait eu le dernier mot en refusant ostensiblement de se plier à leurs ordres. Or, comme la réputation du jeune homme n'était plus à faire, les flics avaient préféré lâcher l'affaire pour éviter que le chien fou ne devienne leur pire cauchemar. Il faut dire qu'en général, on finissait toujours par regretter d'avoir croisé la route de Dean dès lors qu'on lui cherchait des emmerdes.

Ce n'est qu'aux premières lueurs du jour que la villa fut plongée dans le calme le plus complet et que les invités finirent par comater après s'être amusés plus que de raison. Ambrose subit le même sort et s'écroula sur son lit comme une loque sans se douter une seule seconde que son repos serait de courte durée. Pourtant, quelques heures plus tard, on frappa avec insistance à sa porte et bien qu'ayant la tête totalement dans le cul, Dean trouva le courage de se lever tout en se promettant à lui-même qu'il truciderait la personne qui venait de le réveiller à moins que celle-ci ait une bonne raison de le déranger. De mauvais poil, le jeune homme pesta avec insistance puis finit par découvrir que ses invités surprises n'étaient autre que des journalistes. Totalement à côté de la plaque, il mit de longues minutes avant de rassembler ses esprits et se souvint alors qu'en début de semaine, il avait accepté qu'une chaîne locale vienne l'interroger à son domicile: voilà qui était bien sa veine. A la ramasse la plus complète, Ambrose convia malgré tout ces quelques personnes à rentrer chez lui. Ceux-ci découvrirent alors le spectacle qui leur était proposé et ils durent se demander si une tornade n'était pas venue saccager cette demeure la nuit dernière ou si dans un excès de folie, Dean n'avait pas décidé de dessouder tout son voisinage. Fatigué à l'extrême et souffrant d'un mal de tête carabiné, l'ancien membre du Shield se prépara un café aussi noir que le pétrole du Texas puis s'empara d'une bouteille de vodka à moitié vide avant d'indiquer à l'équipe de journaliste de s'installer aux abords de sa piscine. Tous durent se frayer un chemin parmi le chaos qui régnait à l'intérieur de la villa et parvinrent tant bien que mal à rallier le jardin de la demeure. Dean s'allongea alors sur un transat tout en refusant catégoriquement une séance de maquillage et attendit patiemment que tout soit enfin prêt pour que son interview débute.




Journaliste - Mesdames et Messieurs, merci d'être fidèle à votre émission quotidienne. Aujourd'hui, nous avons la chance d'être avec une star montante du catch qui nous a gentiment accueilli au sein de sa merveilleuse demeure. Il s'agit ni plus ni moins que de Dean Ambrose aussi surnommé le chien fou. Comment allez-vous?


Ambrose - Si j'étais une personne lambda qui gardait soigneusement sa langue dans sa poche et qui ne voyait aucun inconvénient à jouer les lèche-culs de service, je vous dirai que je me porte à merveille et que c'est pour moi un grand plaisir de participer à votre émission. Manque de chance pour vous, je suis aux antipodes de la normalité et je déteste me comporter comme le dernier des faux culs. Sachez donc qu'actuellement, j'ai une gueule de bois monumentale car j'ai bu comme un dératé durant toute la nuit et que si vous avez le malheur de me taper sur les nerfs, je ne prendrai pas avec des pincettes et je vous virerai de chez moi comme des malpropres: vous êtres prévenus. Maintenant, pose tes questions qu'on en finisse le plus vite possible.


Journaliste - Lorsque vous avez débarqué dans le roster principal de la WWE en tant que membre du Shield, pensiez-vous que vous marqueriez les esprits du monde de la lutte en un laps de temps aussi court? Etes-vous nostalgique de cette époque?


Ambrose - Qu'est-ce que vous imaginez? Vous croyez que je vais évoquer mon passé avec une pointe d'émotion dans la voix et que je vais sortir un mouchoir pour essuyer quelques larmes qui couleront le long de mes joues? Plutôt crever que de jouer la chialeuse. Bien évidemment que le Shield restera toujours ancré dans un coin de mon cœur parce que ce clan était le symbole-même de l'excellence. Je suis conscient que je dois beaucoup à cette faction car en l'espace d'un an et demi, nous avons multiplié les exploits et imposé une domination sans partage en un temps record. Nous avons démontré que la fougue et la rage de vaincre pouvaient triompher de l'expérience et qu'en se sacrifiant les uns pour les autres, nous étions indestructibles. Au début, beaucoup de gens nous ont critiqués parce qu'ils estimaient que nous étions arrogants et que nous avions les dents trop longues mais ils se plantaient dans les grandes largeurs. C'est justement parce nous étions des loups affamés que l'on a été en mesure de déjouer tous les pronostics. Nous savions que l'on avait du talent à revendre et à aucun moment, nous avons douté de notre force. Oui, c'est vrai que nous avons eu l'impudence de prétendre que personne ne réussirait à stopper notre ascension mais c'est parce que l'on possédait une certaine fierté et qu'on se permettait d'être insolent à souhait que nous avons eu l'audace et relever n'importe quel défi avec succès. Si nous étions arrivés sur la pointe des pieds dans le roster principal, le Shield n'aurait pas fait long feu: au lieu de ça, notre clan est devenue une référence dans l'industrie de catch et demeurera à tout jamais inscrit dans la légende.


Journaliste - Vos débuts à l'AWC ont sans nul doute été moins fracassants que ceux que vous avez réalisé à la WWE mais êtes-vous néanmoins satisfait de vos performances?


Ambrose - A la prochaine remarque désobligeante, c'est toi que je vais fracasser alors prend garde à ce que tu avances. Dois-je rappeler que je suis toujours invaincu depuis que j'ai débarqué à la compagnie? Il y a quand même bien pire comme bilan. Maintenant, il est vrai que mes victoires ne font pas autant de bruit que les succès que j'obtenais à la WWE mais j'ai envie de dire que ce n'est pas de ma faute si jusqu'à présent, j'ai souvent affronté des adversaires d'un calibre bien médiocre que j'ai battu à plat de couture. J'ai tellement humilié certains de mes adversaires qu'après m'avoir affronté, ils ont choisi de se barrer de la fédération sans demander leur reste. Mon bilan comptable est excellent et je me suis même offert le luxe de me payer le scalp du champion Intercontinental. Pourtant, j'ai la vague impression qu'on me laisse mijoter à feu doux et qu'on attend le moment propice pour m'offrir une opportunité à la hauteur de mes espérances. Personnellement, je n'y vois aucun inconvénient mais j'espère juste qu'on ne me fera pas poiroter éternellement car ma patience a des limites: à force, je risque de me lasser des seconds couteaux car ils aiguisent mon appétit plus qu'ils ne parviennent à le satisfaire. J'ai besoin de me frotter aux piliers de la AWC pour démontrer que le futur de de la compagnie rimera obligatoirement avec Dean Ambrose. On verra ce que l'avenir me réservera mais si mes performances sur le ring ne retiennent pas l'attention des dirigeants de la fédération, je pourrai toujours employer la manière forte pour qu'ils daignent me remarquer. Une prise d'otages en direct aurait l'avantage de faire monter les audiences en flèche, nous ne croyez pas? Je vais me pencher sur la question prochainement.


Journaliste - Puisque vous parlez des dirigeants de la AWC, quel est votre opinion sur le nouveau président?


Ambrose - Disons qu'à côté de lui, Vince McMahon passerait presque pour un ange. D'ailleurs, Lucky Luke peut aller se rhabiller car Anderson abat ses cibles à la vitesse de l'éclair. Lors du dernier show, les membres de la sécurité ont carrément volé la vedette aux catcheurs et à ce rythme, les lutteurs vont devenir une espèce en voie de disparition au sein de la AWC. Ce qui est troublant, c'est qu'un anarchiste de mon acabit n'ait pas encore sauté: est-ce que je me serais assagi sans m'en apercevoir? Ou cela signifierait-il simplement que je suis dans les petites papiers de Mister Asshole? J'en doute fortement mais même si ses méthodes sont décriées, j'apprécie la façon de procéder d'Anderson: il ne laisse personne lui marcher sur les pieds et botte le cul de tous ceux qui lui manquent de respect. Je préfère être dirigé d'une main de maître par un homme qui n'hésite pas à trancher dans le vif quitte à être perçu comme un tyran plutôt que de me retrouver sous les ordres d'un faible d'esprit qui donnerait ses faveurs aux employés qui chanteraient ses louanges ou aux divas qui auraient l'amabilité de passer sous son bureau. Je ne suis pas du genre à baisser mon froc devant l'autorité, pas plus que je ne m'abaisserai un jour à cirer les pompes de mes supérieurs pour être dans leurs petits papiers. J'accorde du respect à Anderson car il a su influer un souffle nouveau à la AWC qui partait en en couille avant qu'il s'impose comme le nouveau boss de la compagnie. Néanmoins, je ne deviendrai jamais son ami peu importe ce qu'il m'en coûtera et si un jour, nous rentrons en conflit pour une raison X ou Y, qu'il ne compte pas sur moi pour lui torcher le cul afin de sauver ma place: il est prévenu.


Journaliste - Lors du premier PPV de l'année, vous aurez l'occasion de frapper un grand coup si vous parvenez à remporter le Royal Rumble dans lequel vous êtes engagé, comment voyez-vous cette rencontre?


Ambrose - Il me tarde déjà d'y être et de botter des arrière-trains à la pelle. C'est un match particulier où tout peut basculer en l'espace d'une fraction de seconde et où la moindre erreur d'inattention se paye cash. Je ne suis pas un fin stratège mais celui qui voudra m'éjecter du ring m'accompagnera dans les flammes de l'enfer. Je suis comme un prédateur qui sort les crocs dès lors qu'il renifle l'odeur du sang: je suis d'autant plus dangereux si j'ai l'occasion de remporter un match prestigieux. Je ne suis comparable à aucun autre lutteur et c'est mon imprévisibilité qui construira les bases de ma victoire. Je suis indéchiffrable pour mes adversaires tandis que pour ma part, je connais chacun de leurs points faibles pour les avoir étudiés à la loupe: cela représentera un avantage non négligeable donc je compte bien tirer parti.


Journaliste - Pour terminer, pouvez-vous nous dire un dernier mot au sujet de votre prochain match? Est-ce que le physique imposant de Rusev ne risque pas de vous poser problème?


Ambrose - Si je n'avais pas la tête comme une citrouille, je t'aurais conseillé de prendre tes jambes à ton cou parce que te plomber le cul avec ma carabine aurait été une tentation à laquelle j'aurais eu du mal à résister. Crois-tu réellement qu'il m'arrive parfois de douter de mes propres capacités? Penses-tu qu'avant d'affronter mes adversaires, je suis du genre à analyser la situation et à me poser des dizaines de questions? Bien-sûr que non. A mes yeux, être face à un minus ou un gros Bisounours du type Big Show ne fait pas la moindre différence: j'ai toujours pour objectif de devenir son pire cauchemar en lui infligeant toutes les tortures les plus atroces. Néanmoins, il est vrai que Rusev m'interpelle à bien des égards: je lui tire mon chapeau car il ne faut pas avoir peur du ridicule pour s'afficher dans une tenue aussi rocambolesque. Sérieusement, c'est clairement une faute de goût de porter un short et de le remonter jusqu'à ses mamelons. Le regard du Russe est aussi fascinant à observer: il paraît tellement vide que cela en dit long sur le nombre de neurones qu'il doit avoir en réserve. Je paris qu'il possède un QI d'huître et encore je suis méchant avec l'huître. Quoi qu'il en soit, je tenais à le remercier de m'avoir attaqué lors du dernier show car c'est exactement l'erreur qu'il ne fallait pas commettre avec un psychopathe de mon genre. Désormais, je me fiche pas mal d'obtenir ou non la victoire lors de notre opposition mais ce qui est certain, c'est que je compte bien lui en faire voir de toutes les couleurs. Rusev arrivera sûrement sur le ring sur ses deux jambes mais c'est sur une civière qu'il rejoindra les coulisses après que je me sois chargé de son cas. 

Alors qu'il terminait sa réponse, deux sublimes créatures sortirent de la villa et ne tardèrent pas à rejoindre Ambrose sur le transat. Le jeune homme les embrassa à tour de rôle avant d'observer le journaliste avec un regard qui en disait long sur sa façon de penser.

Ambrose - Maintenant, je vous conseille de remballer vos affaires et de me foutre la paix sauf si bien entendu, vous voulez que votre reportage prenne des allures d'orgie. 

La spontanéité d'Ambrose laissa l'équipe technique sans voix tant et si bien qu'ils plièrent bagage en quatrième vitesse. Le chien fou les regarda s'éloigner avec un sourire aux lèvres: désormais débarrassé de cette corvée matinale, il allait pouvoir s'adonner à quelques plaisirs charnels. 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Galerie de Cena   

Revenir en haut Aller en bas
 
Galerie de Cena
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Galerie Amon Barad) Osgiliath // Mordor
» [Galerie] Smaug.
» Christian Vs Cena
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Galerie de Cam'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ▬ ZONE HORS RP. ▬ :: Entrée des artistes.-
Sauter vers: